Trockin'

Le trockin' est une discipline consistant à débattre sur des articles écrits par le staff et évoqués par des artistes de divers horizon. Ceci afin de renseigner les visiteurs sur tout type de sujet qui les touche, et d'en débattre.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Récit d'une nuit historique... 04/11/08 à Washington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M.S.one
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 26/03/2009
Age : 32

MessageSujet: Récit d'une nuit historique... 04/11/08 à Washington   Ven 24 Avr - 1:43

En voyage aux Etats-Unis à la fin de l'année 2008, je me suis rendu à Washington D.C. Hébergé chez l'amie d'une amie dans la banlieue de la capitale américaine j'étais dans la ville de la Maison Blanche le 4 novembre.

Ce soir là, je vais avec mon hôte dans un appartement voisin du sien, chez des amis à elle pour regarder les élections...On commence sur CNN qui dépiaute région par région, état par état, district par district... s'ils ne font pas dans la précision, je ne sais pas comment ca s'appelle...
Ca devient long et on zappe alors sur Comedy Central qui parle aussi des élections bien sûr, mais version plus marrante. L'émission spéciale est animé par Jon Stewart. Et puis vers onze heures, ils coupent au beau milieu d'un sktech : " Barack Obama has been elected president of the United States ". Retour sur CNN qui annonce la même chose. L'image bascule sur Chicago dans le stade où Obama se trouve avec sa famille et des milliers de sympathisants. La scène est irréelle ... Je reste à regarder quelques minutes de plus et puis je pose quelques questions aux jeunes avec qui je suis sur ce qu'ils attendent d'Obama...
L'heure tourne...bientôt minuit...dilemne dans ma tête... Je suis pas venu à Washington pour regarder l'élection a la télé... Mais personne ne peut me dire si c'est la fête quelque part... D'ordinaire ça se passe dans les bars ou chez soi... Rien de bien palpitant. Mais je me dis que c'est impossible qu'il ne se passe rien de spécial ce soir là. C'est décidé, je vais me changer. Je prends mon sac avec appareil photo et caméra...on verra bien. Je vais vers le métro... je presse le pas, c'est bientôt la fin du service... Je suis à Arlington, ville de l'état de la Pennsylvanie en périphérie de la capitale americaine. J'arrive sur les quais, il n'y a pas grand monde mais apparemment tout va bien, il reste un métro...le dernier... S'il ne se passe rien en ville, je serais seul comme un abruti...

Tant pis, je tente le coup. 10 minutes plus tard j'arrive au centre ville de Washington...Je sors de la rame de métro, il n'y a toujours pas grand monde... Je n'ai aucune ideé d'où je pourrais bien aller. Je ne sais même pas vraiment où je suis. J'interpelle le responsable de la station, un jeune afro-américain.
« Pardon, vous savez si y a un endroit ou les gens fetent la victoire d'Obama ?
- Non, je sais pas. C'est génial ce qui se passe aujourd'hui.
- Vous êtes content ?
- Bien sûr !! Tu te rends pas compte de ce que c'est pour nous les noirs ce soir! ,me répond-il avec enthousiasme.
- Aujourd'hui, cette élection ça veut dire que n'importe qui peut être ce qu'il veut. Tu veux être president alors tu peux ! Mais pas que ca. Si tu veux être juge, alors vas-y, tu peux le faire. Si tu veux être autre chose, t'as les moyens aussi. Tout est possible maintenant. On peut se dire si Obama a réussi à être président, alors je peux être ce que je veux.
- Tu vas fêter ça ce soir ?
- Non malheureusement je peux pas. J'aimerais bien mais là tu vois, il est minuit passé et demain j'dois travailler. Mais si je pouvais, ouais j'aurais fait la fête.
- Tu sais pas si les gens vont se réunir quelquepart ?
- Non pas du tout. Probablement vers Georgetown, y a plein de bars là-bas.
- Ok merci. »

Je m'en vais toujours pas plus avancé que ça sur ma destination...Je sors du métro, il est minuit et quart. Je vois quelques petits groupes de gens qui sont festifs mais la rue n'est pas plus animée que ca. Je marche jusqu'à l'intersection suivante... la rue perpendiculaire est plus populeuse, des groupes plus gros qui crient et avancent à grands pas. Je ne sais pas où ils vont, ni dans quel sens aller car des groupes vont dans chaque direction. Je choisis de suivre ceux qui m'ont l'air le plus nombreux. J'avance quelques rues, il y a de plus en plus de monde, l'ambiance est de plus en plus festive. Je prends quelques photos, filme un peu, mais je ne sais toujours pas où je suis. Je me trouve à un carrefour, des gens traversent de l'autre côté et depuis l'autre côté... Est-ce que je suis dans la bonne direction ? Peu importe, je filme ce qui se passe à ce carrefour. Une foule en liesse... un groupe de jeunes noirs se mettent à danser en marchant. Une voiture passe en klaxonnant, les passagers sortant leurs mains pour serrer celles des piétons. Des drapeaux américains sont brandis partout, et partout ces petites pancartes avec ces noms: Obama / Biden. Yes we can...

" YES WE DID " s'écrie la foule. Apràs quelques minutes, je finis par apercevoir plusieurs véhicules de police. La rue va être barrée au trafic. Sur le trottoir d'en face, des plots en béton empêche déjà les voitures de passer. Je réalise : je ne suis qu'à quelques métres de la Maison Blanche.
La foule en délire à ce carrefour, ce n'était que l'arbre qui cachait la forêt... Je rejoins bien vite la masse qui s'est formée à la grille de la résidence présidentielle. Des centaines, des milliers de gens sont là. La liesse est réelle, pure. Je ne vois pas d'alcool, ne sens aucune drogue... Non, les gens sont la pour fêter ce moment historique pour leur pays. Seul l'espoir les galvanise ainsi. Il y a des gens de tout âges, des plus jeunes aux plus âgés. Des gens de toutes les couleurs et de tout les horizons. Certains en costard, d'autres en baggys...tout le monde se mélange, tout le monde fête ce nouveau président, le 44éme... le premier noir.

De l'autre côté du cordon de sécurité mis en place par la police, une grille en fer forgé, dernier rempart avant un jardin immense qui sépare la Maison Blanche du reste du monde... Maison Blanche ? Elle est déjà rebaptisée : The Black House.
Toujours plus de monde arrive. Il est de plus en plus difficile de filmer ou de prendre des photos. De ci de là, de petits cercles se font autour de gens qui dansent ou qui chantent. Nombreux sont ceux qui arborent différents symboles de victoire : Obama est sur les poitrines, dans les mains, sur les têtes... Obama est partout. T-shirt, casquettes, pancartes, autocollants, badges, drapeaux, mannequins... YES WE CAN.
L'hymne américain se fait entendre quelques minutes, chanté par une foule entière. Sitôt qu'il se termine, quelqu'un trouve un autre chant à faire entonner par tous. Puis d'autres chants se succédent, puis à nouveau l'hymne américain... Un vent de patriotisme souffle sur cette Amérique à l'économie qui s'effondre. Les gens veulent croire que leur nouveau président réussira à remettre le pays sur pied. Pourtant il ne prendra ses fonctions qu'en début 2009, mais déja la foule chasse le président sortant : " Bush !! Fais tes valises !!"

La fête continue pendant plusieurs heures, des journalistes du monde entier viennent tour à tour dans la foule pour essayer de saisir cet instant d'Histoire. C'est la première fois que les rues se remplissent d'une foule en liesse pour un soir d'élection. Les avis sont unanimes aussi bien du côté des journalistes que de celui des habitants : du jamais vu.

Tout près de la fête, Conchita essaie de dormir. Elle, ça fait 28 ans qu'elle habite en face de la Maison Blanche, au milieu de ses pancartes qui réclament d'arrêter les guerres et les armes nucléaires. 28 ans qu'aucun président ne se soucie d'elle. Sauf de temps en temps peut-être pour trouver une nouvelle loi sensée l'écarter d'ici. D'ailleurs elle a déjà été chassée par la police plusieurs fois de son petit bout de parc. Avec tout les touristes qui passent, ca ne fait pas très bonne impression. Mais elle ne représente pas vraiment une grande menace cela dit. Il y a plus d'écureuils qui viennent la voir chaque jour que de touristes qui viennent écouter son histoire...
Vers trois heures du matin, la Maison Blanche regagne un peu de calme, il ne reste que quelques centaines d'irréductibles. J'ai entendu parler d'un autre endroit où les gens fêtent l'élection... C'est sur U street. C'est a une demie-heure de marche de là où je me trouve. Pourquoi pas... de toute facon ici la fête touche à sa fin...

Les rues que je traverse sont désertes. Parfois, je vois quelques sans abris pour qui Obama ou pas, la vie risque de rester la même. La crise des subprimes, ses effets secondaires, les causes sont multiples pour que ces gens se trouvent là. J'arrive au Dupont Circle, sorte de rond point-parc. Ils y sont plus nombreux que dans les rues. Moi, je continue ma route, peu rassuré dans ces rues que je ne connais pas alors que je ne suis même pas sur de ma route. Je profite pourtant de ma petite épopée nocturne pour admirer les nombreuses façades du quartier qui à cette heure de la nuit sont éclairées de toute part et révélent une architecture au style européen. La journée, le quartier doit être animé.

J'arrive à trouver mon chemin tant bien que mal et vers 4h du matin j'arrive enfin à ma destination : U street. Malheureusement pour moi, ici aussi la fête est terminé. Il reste quelques personnes qui rentrent chez elles à pieds ou attendent un taxi. Certains reprennent de l'énergie dans les rares endroits où il est possible de se restaurer à cette heure-ci. A part ces retardataires, la rue n'est remplie que de camions de nettoyages et de voitures de polices. Pour les agents, la nuit à été longue... plusieurs d'entre eux se sont endormis dans leurs voitures. Au sol, les traces de la fête qui vient de s'achever sont bien visibles. Quelques cannettes, quelques pancartes, des autocollants... La nuit s'achéve, il est 4h30. Je ne sais pas à quelle heure commence le métro.Moi aussi je ferais mieux de prendre un taxi...



Article du 24/04/09 par M.S.one repris d'un article rédigé le 25/11/08

_________________
" I'm from Southside motherfucker "

------------------------------------------
----------Street Force Crew----------
------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Drix
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/03/2009
Age : 39
Localisation : Selestat City 67600 jusqu'au sang

MessageSujet: Re: Récit d'une nuit historique... 04/11/08 à Washington   Ven 24 Avr - 8:09

je l'avais lu en avaznt premiere jme rappele!!! tres bon article afro
Revenir en haut Aller en bas
 
Récit d'une nuit historique... 04/11/08 à Washington
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» besoin de conseils bébé de 23 mois qui se réveille la nuit
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé
» Quels sont les horaires de nuit de vos bibous????
» nuit de noel tragique
» Couches de nuit tibabi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trockin' :: Un forum pour être plus forts :: Pays voisins-
Sauter vers: